Opposition aux choix d'urbanisme.

En 2009 les choix de la ZAC Clichy-Batignolles font l'objet de nombreuses discussions. La hauteur des immeubles est un des points les plus discutés. La construction de tours de plus de 37 mètres rendrait incompatible le nouveau quartier des Batignolles avec les exigences d'un Eco-Quartier. Le risque actuel est que la méthode utilisée par la Semavip (ancien nom de PBA pour faire simple) conduise à un urbanisme sauvage.
ZAC Batignolles - projet
De nombreuses personnes responsables ont dénoncé l'erreur de construire des immeubles hauts.
Immeubles floutés Le dessin ci-contre est extrait du compte rendu de réunion du 8 avril 2009 édité par la SEMAVIP.

Le choix de flouter les dessins des immeubles avec pratiquement la même couleur que les nuages a pour but de faire passer le message de l'immeuble haut en douceur.

La réalité de visuelle ces immeubles de grandes hauteurs sera bien différente.

Reprendre le même dessin, colorier les immeubles tels que vous voyez d'autres immeubles et ajouter les ombres.
Téléchargement possible de ce que la Semavip appelle le compte rendu de réunion du 8 avril 2009 ce qui en fait la présentation de la Semavip.
Il n'y a pas de prise en compte de ce qui a été dit par les personnes dans la salle.
Les questions posées par la salle ne sont pas intégrées dans le document. 2009-avril-08-Compte-rendu-Semavip.pdf
Le document suivant est sur le même thème en plus complet. NB: il fait 15Mo, cela peut-être long à afficher: Reunion-8-avril-2009.pdf

Les élections Européennes du 6 juin 2009 ont montré la volonté des Parisiens d'aller dans la voie de l'Ecologie.
Suite à la déroute du Parti socialiste aux européennes de juin 2009 Bertrand Delanoë, maire de Paris, a plaidé pour un sursaut : Notre tâche prioritaire est de construire une orientation politique de gauche, réformiste, européenne, écologiste.
Il faut espérer que Bertrand Delanoë mettra son ambition écologiste en pratique et qu'il va modifier dans ce sens le projet actuel de bétonnage massif qui est tout le contraire d'une quartier en phase avec l'écologie.

Ce n'est pas le seul point sur lequel il faut rester vigilant. La ZAC des Batignoles s'oriente principalement vers une opération d'urbanisme. Une opération d'urbanisme peut être immonde et sordide sous couvert de bâtiments noyés dans la verdure. Une concentration d'immeubles peut vite tourner au degré zéro de la ville sans prise en compte de la beauté architecturale, de la sociabilité ni du respect des habitants.

Suite à la Réunion de Concertation du jeudi 11 Juin 2009, voici la lettre à la Semavip de commentaires d'une participante.

Opération Communication du 27 juin 2009 : Ci-dessous une photo de la maquette présenté par la Semavip le 27 juin 2009. Photo de la maquette présenté par la Semavip le 27 juin 2009

Ci-dessous, le présent puis l'avenir présenté par la Semavip le 27 juin 2009. L'entourage du parc actuel avant et après le bétonnage massif par la Semavip. Si cela vous fait penser à un univers carcéral, vous n'êtes pas le (la) seul(e).


Univers présenté par la Semavip le 27 juin 2009
le parc le le 27 juin 2009. Au premier plan à gauche on voit les tentes de PBA (Semavip à l'époque).

Voici les commentaires d'un riverain avisé suite à son passage à l'opération Communication de la Semavip du 27 juin 2009.

Le contour de l'aménagement qui se profile autour du jardin, qui était le seul ensemble véritablement défini et présenté au public au départ de l'opération , commence à être dévoilé à petites doses. J'irai jusqu'à dire qu'il s'agit d'une stratégie de communication élaborée par les maitres d'oeuvre du projet pour ne pas effrayer la population et susciter la naissance d'éventuelles associations de contestataires.

Mes constatations à ce jour :
1) je me suis renseigné sur la taille des futurs immeubles localisés entre la voie ferrée et la future voie prolongeant la place Charles Fillion vers les boulevards des Maréchaux ; ces immeubles auront une hauteur plafonnée à 37 m (R+12 minimum), voir 50m pour certains d'entre eux . Cette hauteur est R+établie à partir d'une dalle située à environ 10 m au dessus de la voie SNCF (sous cette dalle , la SNCF conservera des infrasctutures nécessaires à son exploitation) . Pour imaginer la taille des immeubles, ils seront donc à environ + 47m au dessus de la voie ferrée actuelle . Sachant qu'un immeuble Haussmanien standard du quartier fait environ ( 5 étages + 1 étage de chambres de bonne et les comables) 23 à 25 m . Ceci donne une idée du gigantisme des constructions à venir.

2) La densité urbaine du quartier sera considérablement augmentée.

3) La présentation mise en avant pour justifier un aménagement " écologique" dans les techniques constructives ( économie d'énergie , recours aux énergies alternatives ) me font à ce jour , en temps que professionnel du BTP l'expérimentant malheureusement tous les jours , sourire . Si ces techniques et procédés sont alléchants sur le papier , elles ne sont pas suffisamment maitrisées à ce jour pour espérer un fonctionnement fiable . Quand aux couts d'entretien et de réparation , ils sont importants . Pour leur longévité , nous n'en avons aucune idée . Il est actuellement difficile de les maitriser sur des projets de petite taille, alors à l'échelle d'un quartier !

Bref , je crois que nos amis urbanistes répètent les erreurs des années 50 et 60 lors des grandes phases de construction dans les banlieues; gigantisme, forte densité urbaine.
---------

Les personnes présentes samedi 27 juin aux Batignolles n'étaient pas dupes.
Derrière la mascarade de fête se gargarisant de mots galvaudés autour de l'écologie, la journée était uniquement une opération de vente d'urbanisme sauvage où régnait l'appât du gain sans prise en considération des habitants actuels des quartiers environnants et encore moins des futurs habitants.
Enfermés au milieu de tonnes de béton le mal de vivre de ces derniers sera un moteur certain de délinquance puis d'insécurité.

Oppositions aux choix d'urbanisme :
Les nouveaux choix du projet intégrant des immeubles de grandes hauteurs et un gratte-ciel sont loin de réaliser l'unanimité.
Voici les commentaires d'une personne avisée: ... il nous faut divulguer un aspect qui n'apparaît qu'aux yeux informés qui doivent se contenter de quelques vues aériennes : l'hérésie de la construction sur dalles qui a échoué partout (le 15ème, le 13ème, Masséna, la Défense, les Batignolles…) va être reconduite et prolongée. Sur les bords des voies ferrées vont être construits des immeubles sur dalle surplombant de 50m le boulevard Berthier ! Une hérésie que sont loin de se représenter les habitants du quartier…


  • Modélisation du projet

  • En 2018 ma simulation de cette page de 2009 est totalement inutile. Il faut voir la vidéo de la magnifique simulation 3D de Paris-Batignolles-Aménagement (qui remplace Semavip): Clichy-Batignolles en 3D sur YouTube.

    Pour vous faire une idée du projet le meilleur moyen est de voir la modélisation du projet. La Semavip (ou la Mairie suivant la réunion du 8 avril 2009 ) devait mettre à disposition du public un site web qui n'existe toujours pas.

    Solution: Modélisation en utilisant le logiciel Google Earth sur votre micro. cliquer sur le lien (fichier kml):
    http://www.didierfavre.com/Projet-ZAC-Clichy-Batignolles.kmz

    Si vous avez GoogleEarth - Aide: Au lancement, si question, choisir: Ouvrir Google Earth. A la fermerture choisir: Ne pas enregistrer dans mes lieux préférés. La version de la modélisation va évoluer. Il n'y a pas encore la prise en compte du Tribunal de Grande Instance.

    Le site web de la Mairie de Paris pour traiter le sujet n'existe toujours pas en juillet 2009. L'excuse que donne la communication de la Semavip est: On ne peut pas tout faire de suite. En effet sauf que la vente du bétonnage est déjà en marche alors que les concertations sont à peine commencées et que l'information technique est totalement absente. Cherchez l'erreur !

    En 2018 ma simulation de 2009 est totalement inutile. Il faut voir la vidéo de la magnifique simulation 3D de Paris-Batignolles-Aménagement (qui remplace Semavip): Clichy-Batignolles en 3D sur YouTube.

    Une erreur de base de la mairie de Paris est de penser qu'il n'y aura plus de voitures dans l'avenir. Il serait ainsi inutile de réaliser des routes en proportions du nombre de nouvelles personnes dans le quartier. Pire sur l'avenue de Clichy il y a un déclassement d'une partie de la voirie afin d'ajouter encore des immeubles.

    La réalité est que les personnes auront des voitures dans la ruelle entre le parc et le réseau ferré se retrouveront coincées au moindre déchargement de camion puis se retrouveront dans l'encombrement de l'avenue de Clichy avant d'atteindre le bouchon de l'unique point d'accès au périphérique sud à la porte d'Asnières.

    Il n'y aura qu'une place de parking pour 100m2 dans les nouveaux immeubles et le TGI n'en aura pratiquement pas. Le nouveau parking de 600 places rue Cardinet sera bientôt saturé avec les habitants actuels des Batignolles. Avec la venue en voiture des magistraux au Palais de Justice (TGI) il va manquer au moins 2500 places de parking dans le quartier. La mairie de Paris le sait très bien. Un fonctionnaire recherche, sans succès pour le moment, des espaces libres dont la récupération des tunnels inutilisés de la petite ceinture.

    Tribunal de grande instance de Paris (TGI) : La future cité judiciaire s'installera dans la ZAC Clichy-Batignolles. Elle regroupera l'actuel tribunal de grande instance (TGI) de l'ile de la Cité et le nouveau siège de la police judiciaire.
    Bertrand Delanoë, Maire de Paris, souhaite une révision du PLU (plan local d'urbanisme) pour pemettre au bâtiment de dépasser le plafond des hauteurs aujourd'hui fixé à 37 mètres (13 étages). Est ce bien raisonnable ? Non mais Monsieur Delanoë se moque de cela pouvu que son quota de votants pour sa réélection soit atteint dans le 17e. Le tout caché derrière l'apparence de la mixité sociale.
    L'implantation du Tribunal de grande instance de Paris (TGI) sera au niveau de la porte Clichy à coté du Lycée Balzac.
    L'implantation du Tribunal de grande instance de Paris (TGI) est à l'étude.
    En juin 2009, il reste de nombreux points à définir: calendrier, architecture, localisation exacte et financement. Ci-dessous le gratte-ciel en haut à droite est un projet possible:
    TGI projet juin 2009
    Photo ci-dessus: Atelier d'urbanisme Grether
    Les Batignolles. Urbanisme possible en 2016
    Photo ci-dessus: Un montage Photoshop réalisé par un journaliste qui n'avait pas le temps d'avoir un dessin d'architecte. Je ne devrais peut-être pas le reproduire mais faute d'un dessin plus précis, cela donne une idée de ce qu'il y a dans la tête d'autres dirigeants.

    2012, les Réunions de Concertations sur la ZAC Clichy-Batignolles reprennent :
    Il est possible de se demander à quoi serviront les concertations 2012 de Paris Batignolles Aménagement quand tout a été décidé. S'agit-il de passer du temps sur la couleur des bancs ? L'utilité principale de participer aux réunions de concertation est de montrer que l'on n'est pas dupe et de ramener le débat sur ce qu'il faut ajouter au projet Clichy-Batignolles pour le rendre un minimum viable.

    La première question à poser à ceux qui parlent du projet dont les vendeurs des habitations est : Est-ce que vous habiterez dans le quartier& ? La réponse classique que j'ai eue pour le moment est : Non, vous comprenez un quartier comme cela ce n'est pas bon pour moi. Je préfère vivre à la campagne où c'est plus tranquille. Bien sûr...

    En 2012 les deux grands sujets restent l'urbanisme à outrance et les déplacements humains.

    Pour l'urbanisme il faudrait empêcher que les Batignolles deviennent un territoire perdu, dévoré, dont le lotissement interdit à toute pensée urbaine globale de se dessiner. Pas facile quand on sait les profits que l'immobilier va générer.

    Pour les déplacements, l'estimation de la matrice des flux humains qui devait être présentée fin 2008 n'est toujours pas disponible pour le public. C'est le sujet qui fait le plus peur aux responsables du projet. Le message que le public est censé intégrer est qu'il n'y aura plus de voitures dans le quartier. Il n'y a qu'à regarder la réalité quotidienne pour constater que ce sera l'inverse. Le pont Cardinet est le passage nord-sud du 17eme. Il n'est hélas pas prévu d'élargir ce pont dans le projet actuel. Les traits de couleur jaune vif, que l'on peut voir sur le dessin du futur quartier, indiquant une vue qualitative des flux inter quartiers sont totalement de l'utopie. On peut s'attendre à d'interminables bouchons de voitures et de bus entre 7 et 10H00 et entre 18 et 21H00 sur l'ensemble du nouveau quartier. La porte d'Asnières sera le point d'engorgement initial. Pour limiter ces bouchons la construction d'un accès au périphérique extérieur est indispensable au niveau de la Porte de Clichy.

    Home Avant Opposition aux choix d'urbanisme. La suite

    Lien vers le Plan du Site.

    Le format des images affichées est adapté à un smartphone. Si vous souhaitez une qualité supérieure, cliquez sur le bouton ci-dessous.