Porte de Clichy : Bretelle d'accès au périphérique:

2009, la circulation des voitures :
Un point circulation important: Comment expliquer qu'une simple ruelle tortueuse et sans liaison directe avec le périphérique soit dans le projet actuel ? Quand on sait que 7.000 personnes vont se croiser entre ceux qui habiteront dans la ruelle (le long des voies de chemin de fer) et ceux qui viendront travailler dans les bureaux de la même ruelle. Un espoir (planifié ?) est que les personnes qui travailleront dans le futur TGI achèteront des appartements dans cette ruelle et iront à leur travail à pied. Il ne faut pas trop rêver tout de même. La réalité sera très différente. On peut déjà prévoir des bouchons monstres dans cette ruelle le matin et le soir. Le bouchon de la ruelle sera amplifié par le bouchon quotidien actuel de la porte d'Asnières qui n'est pas dimensionnée pour le trafic fort venant d'Asnières. En effet, il n'est pas prévu de réaliser une entrée sur le périphérique extérieur au niveau de la porte de Clichy. Grosse pagaille en perspective sur la porte d'Asnières pour ceux de la ZAC qui s'y retrouveront dans la mesure où ils devront emprunter le Bld du fort de Douaumont pour rejoindre le périphérique sud à la porte d'Asnières. Pagaille également sur la porte de Clichy qui verra passer tout ce beau monde sans lui fournir une sortie de Paris rapide. Le désengorgement routier de la Porte de Clichy n'est pas prévu par PBA. Le boulevard de contournement est lié aux choix de la Mairie de Paris (et pas à celle de Clichy).

2011 :
Le TGI de Paris, qui est une bon ajout au projet d'ensemble, va accroite les difficultés de circulation du fait des incessants cortèges de fourgons carcéraux, prioritaires et bloquant la circulation à leur passage.

2012 à 2014 :
PBA réalise des concertations sur la refonte de la porte de Clichy mais refuse d'aborder le sujet fondamental de la circulation. Un gag qui en dit long sur PBA :-)

2017 :
La Cité Judiciaire va accueillir prochainement 5000 salariés. Les nouvelles personnes qui visites les lieux découvrent le problème de l'accès au périphérique sud à la porte de Clichy.

La Cité judiciaire de Paris est un projet situé porte de Clichy dans le quartier des Batignolles du 17e arrondissement de Paris. Il est destiné à recevoir, la Maison de l'Ordre des Avocats (MOdA)1, le tribunal d'instance issu de la fusion des tribunaux d'instance répartis dans chacun des vingt arrondissements de la capitale, le tribunal de grande instance de Paris, ainsi que la Direction régionale de la police judiciaire.

Porte de Clichy périphérique
Porte de Clichy : Besoin d'une bretelle d'accès au périphérique sud. Elle serait à droite de la photo prise de Clichy. En face Les Batignolles. En face à droite le TGI.

bretelle d'accès au périphérique sud
Plan de la bretelle de sortie de Paris vers le sud pour le désengorgement routier de la Porte de Clichy. En rouge la bretelle d'accès manquante au périphérique sud. Les trois autres en bleu existent déjà.

Patrick Devedjian aux Batignolles Mai 2017 : Patrick Devedjian (président du conseil départemental des Hauts-de-Seine), Rémi Muzeau (Maire de Clichy La Garenne, Conseiller départemental de Clichy, député-suppléant de Clichy-Levallois), Geoffroy Boulard (premier adjoint au Maire du XVIIe Paris17e) sont favorables à la bretelle d'accès au périphérique sud à la Porte de Clichy.

Le périphérique Porte de Clichy
Le périphérique extérieur juste avant la sortie de la Porte de Clichy. Sur la photo, Paris Batignolles et le TGI sont à gauche et Clichy est à droite.

Un grand raté est de ne pas avoir réussi à faire admettre à la Mairie de Paris qu'une bretelle d'accès au périphérique sud était indispensable à la Porte de Clichy. Pendant des années, l'opposition à la bretelle liée à l'esprit anti voiture de la Mairie de Paris, a largement dépassé les limites du raisonnable. Mais Anne Hidalgo s'est lancée dans une stratégie de communication d'une idéologie simpliste où l'ennemi est l'automobile quitte à apporter une mauvaise réponse au vrai problème qu'est la porte de Clichy.

Mai 2017 : Le sujet de la bretelle sud revient dans l'actualité. A lire l'article de LeParisien sur la Porte de Clichy : Bretelle d'accès au périphérique.

Novembre 2017 : Les députés LREM, Céline Calvez (pour Clichy) et Stanislas Guerini (pour Paris XVIIe et XVIIIe), le maire LR de Clichy Rémi Muzeau, l'équipe du maire LR du XVIIe Geoffroy Boulard et le préfet de région Michel Cadot ont pris la décision de mettre en place un comité de pilotage qui rassemblera toutes les informations sur le sujet. La prochaine réunion sera mi-janvier.

Cette opération de 6 M€ est un sujet de sécurité pour le TGI et le 36 Bastion des Orfèvres de la Police Judiciaire et une facilité pour les employés des bureaux de la rue Mstislav Rostropovitch. La Mairie de Paris, étant par principe opposé à tout ce qui peut améliorer la circulation des voitures, s'oppose toujours à cette bretelle.

Geoffroy Boulard maire du 17e
Novembre 2017 : Geoffroy Boulard, maire du 17e, défend l'accès au péripherique à la Porte de Clichy dans l'éditorial de PARIS DIX SEPT.

08 mars 2018 : Michel Cadot, préfet de région, les élus du 17ème (Geoffroy Boulard maire du XVIIe) et de Clichy (Rémi Muzeau), des représentants de la préfecture de Police et du conseil départemental des Hauts-de-Seine sont favorables à l'accès direct au périphérique Porte de Clichy.
Les députés LREM, Céline Calvez (pour Clichy) et Stanislas Guerini (pour Paris XVIIe et XVIIIe) sont également favorables.
Le coût des travaux est estimé à 6 M€.



Le Plan du Site.