Dans la seconde moitié du 19eme siècle la petite ceinture permettait d’accéder aux usines Ernest Gouin qui fabriquaient des locomotives à vapeur.

Ci-dessous on peut voir la petite ceinture nord à partir des Batignolles jusqu’à la Gare d’Ornano.
Le Pin rouge à gauche est le pont-restaurant. Le second en allant vers la droite est le pont au-dessus de l’avenue de Clichy.
Le troisième pin marque le point où il y avait l’aiguillage pour quitter la petite ceinture en entrer dans l’usine d’Ernest Gouin.
Le quatrième pin est sur la rue Pouchet sur le pont au-dessus de la petite ceinture.
Pour voir la suite il faut déplacer la carte.


Ci-dessus Google Maps avec des points d’ou sont prises les photos ci-dessous de la petite ceinture nord.
Ci-dessous, l'avenue de Clichy avec deux ponts ferroviaires. Au premier plan le pont qui permettait de rejoindre l'usine de construction des locomotives Gouïn. Au second plan le pont de la Petite Ceinture. Le pont Gouin franchissait l'avenue de Clichy au niveau du numéro actuel 171. Ce pont a été supprimé dans les années trente. Le pont de la Petite Ceinture est toujours en place. Au gauche de la carte postale les voies rejoignaient le réseau ferroviaire de Batignolles -St Lazare.

L'avenue de Clichy avec les deux ponts ferroviaires vers 1905.
Petite ceinture Nord Pont avenue de Clichy
La petite ceinture Nord. Pont au dessus de l’avenue de Clichy
Petite ceinture Nord au niveau de l’avenue de Clichy
Petite ceinture Nord au niveau de l’avenue de Clichy.
Vue vers le sud. Au fond la gare des Batignolles.
la meme

La même vue que celle de gauche quelques années avant.
C’est la Petite ceinture Nord au niveau de la gare de l’avenue de Clichy.
Petite ceinture Nord au niveau de l’avenue de Clichy
Petite ceinture Nord au niveau de l’avenue de Clichy.
Vue vers le nord. Au fond le pont sur la rue de la Jonquiere.
rue Jonquiere
... c’est à dire celui là... quelques années avant.
La petite ceinture Nord Rue Pouchet La petite ceinture Nord du pont de la rue Pouchet
La  Gare avenue de Saint-Ouen
La  Gare avenue de Saint-Ouen en réparation.
La  Gare avenue de Saint-Ouen
Le quai de la gare avenue de Saint-Ouen

La  Gare avenue de Saint-Ouen coté nord
La  Gare avenue de Saint-Ouen
Petite Ceinture Nord au niveau de la rue Belliard
Petite Ceinture Nord au niveau de la rue Belliard
Garec d’Ornano
Les derniers trains de voyageurs passaient par la gare d’Ornano en juillet 1934.
Garec d’Ornano
La Gare d’Ornano du début.

La Gare de la porte de la Chapelle
La Gare de la porte de la Chapelle.


Dans le parc Martin-Luther-King, le bâtiment (Le Belvédère) est utilisé comme pont pour pouvoir passer au-dessus des rails des trains de la petite ceinture. Ceci est l’explication des grands escaliers extérieurs visibles de chaque côté du bâtiment. Les grands escaliers seront utilisés par les nombreuses personnes qui marcheront sur l’axe majeur du parc et auront la possibilité de traverser les voies ferrées en passant par le pont-restaurant. Il y aura également un passage souterrain au niveau du restaurant pour passer sous les rails.
le Parc Martin Luther King
Le futur restaurant.

De l'autre coté du pont restaurant du Parc Martin Luther King la petite ceinture continue jusqu'au faisceau ouest de la SNCF en passant sous le tunnel.

De l'autre coté on aperçoit ce même tunel (au fond à gauche). Il y a le raccordement entre la petite ceinture nord et faisceau ouest.



La petite ceinture est en travaux au niveau du parc. Pour le moment il n’y a plus de rail. Les rails de la petite ceinture seront replacés. Il restera 2 voies de la petite ceinture historique.

Le grill des Batignolles était la partie utile de la petite ceinture pour les manoeuvres des motrices. Ce grill a été déplacé sous la dalle SNCF. Malgré cette solution le propriétaire du terrain du grill, Réseau Ferré de France (RFF), n’a jamais voulu céder les terrains occupés par la petite ceinture. Il n'y a pas de projet pour en faire une desserte de personnes en circulation de type tramway pour le moment.

Dans le projet initial (2002) qui est maintenu actuellement, le but était de garder une entrée dans Paris par train venant de Normandie et d'avoir une liaison férrée possible entre les trois gares Saint-Lazarre, Gare du Nord et de l'Est. Si utile ceci pourrait servir à livrer Paris par trains de marchandises.
Ceci serait partculièrement utile dans le cas très peut probable à notre époque mais possible d'une guerre venant de l'est de l'Europe. L'alimentation des trois gares permettraient de tenir un blocus de Paris.

En 2011 Réseau Ferré de France parlait d’une remise en service à court terme de la petite ceinture nord (17eme et 18eme arrondissement). Lors des concertations le STIF (transports Ile-de-France) et la Mairie de Paris n’avaient pas la même vision que RFF sur le sujet. Cela sans oublier l’Etat, la Région Ile-de-France, le SDRIF (Schéma Directeur IdF) et le S.R.C.E (Régional de Cohérence Ecologique) qui ont leur mot à dire.

Toujours est-il que cela à complexifié le dessin du nouveau quartier des Batignolles pour les architectes. L’architecte François Grether (Grand Prix de l’urbanisme 2012) a du intégrer, avec regret, un pont-restaurant (Le Belvédère) pour finir l’axe majeur du parc.

Une association défend le projet de réaliser un grand pôle d'échanges sur le site de Rosa Parks (19e) Rosa Parks serait un pôle d'échanges réunirait le RER E, le tramway T3B, le tramway 8, le train léger de la petite ceinture et le futur CDG Express.

RFF a vendu le bout de ceinture entre le Pont-Cardinet et le boulevard Peireire pour permettre de construire les immeubles sans avoir à franchir un fossé.

Mon rêve est que la locomotive à vapeur 231 G 558 du Pacific Vapeur Club de Sotteville les Rouen puisse emprunter les voies ferrées au niveau des Batignolles lors d’une journée du Patrimoine.

La petite ceinture reste un espace de découverte entre Le Belvédère et la gare d’ornano (18eme) qui va changer cette année.

Au niveau des Batignolles la petite Ceinture est souvent confondu avec la ligne de RER C qui passe le long des Maréchaux à la limite nord du parc Martin Luther King (entre les stations Pereire-Levallois et Porte Clichy). Dans les Batignolles la petite Ceinture rentre dans Paris. Elle permettait un accès en train vers la gare Saint Lazare avec un changement à la gare Pont Cardinet.

Retour sur l’histoire: Pendant la seconde moitié du 20ème siècle les Batignolles avaient un grill qui permettait des manoeuvres des motrices.
le Parc Martin Luther King
Une BB 15000 au grill des Batignolles en août 2008

En 2009, alors que le parc était déjà accessible, on voyait des motrices à la manoeuvre sur le grill des Batignolles.
le Parc Martin Luther King
L'ancien grill des Batignolles en mars 2009. Il n'existe plus aujourd'hui. A la place il reste les voies de la petite ceinture ci-dessous :

le Parc Martin Luther King
Mars 2017. La Petite Ceinture dans le parc Martin Luther King sous le futur restaurant. Il y a deux voies qui se raccordent au réseau Ouest de la gare Saint-Lazare.

le Parc Martin Luther King
Mars 2017. La Petite Ceinture à la sortie nord du le parc Martin Luther King. Il n'y a qu'une seule voie après l'aiguillage. Un espace suffisant est réservé pour pouvoir ré-installer la seconde voie.

le Parc Martin Luther King
Définition des usages de la Petite Ceinture en mars 2015. En bleu la petite ceinture nord qui permet de relier les 3 gares : Saint-Lazare, gare du Nord et gare de l'Est.

Ouverture aux promeneurs dans le 17 eme : le long du boulevard Pereire à la rue Saussure (indice 3 en vert sur le dessin du dessus)
La petite ceinture attire le week-end les Parisiens en quête d’espaces verts. Les derniers tronçons non exploités de l’ancienne ligne de chemin de fer longue de 32 km seront livrés aux promeneurs. Selon un dernier bilan présenté au Conseil de Paris en juin 2017, la quasi-totalité des emprises disponibles (18,5 km de linéaire sur 22 km pouvant être mis à disposition) seront sous la responsabilité de la Ville, soit près de 40 ha. Ces emprises sont confiées à titre gratuit à la Ville de Paris, qui assume en retour l’entretien et la gestion et la surveillance. «Cette délibération marque une étape importante pour ouvrir aux Parisiens de nouveaux tronçons de la petite ceinture à des usages sportifs, d’agriculture urbaine, de promenade, de loisir, de pédagogie et d’activités commerciales dans le respect de la continuité, de la biodiversité et du patrimoine naturel exceptionnel qui font l’identité de ce site», explique Pénélope Komitès, l’adjointe (PS) chargée des espaces verts. Les derniers espaces seront ouverts aux promeneurs à l’horizon 2020 : dans le XXe au sud de la rue de la Mare, dans le XIVe entre la promenade Broussais et l’avenue du Général-Leclerc, dans le XVIIe le long du boulevard Pereire et la rue Saussure et en 2019, dans le XIIe, entre la villa du Bel-Air et la rue des Meuniers. «Il n’est pas du tout question de faire du commerce sur la petite ceinture. Nous ne voulons pas que cet espace soit le royaume des bars, des food trucks et des boîtes de nuit», a prévenu le groupe écologiste.




Retour Accueil    Retour    La petite ceinture Nord  Suite