Avril 2014 : Le parc Martin Luther-King fait 6,5 hectares en ouvrant la parcelle nord du parc Martin Luther-King. La limite nord du parc est le boulevard des Maréchaux (le boulevard Berthier).

Dans cette partie du parc Martin Luther King il y a un bâtiment sur lequel on passe sans comprendre son but. C’est le composant de liaison entre la seconde partie du parc et la partie initiale. Ce bâtiment est monté sur une plateforme surélevée par rapport à l’espace public et au parc.
le Parc Martin Luther King
Le futur restaurant.

Le bâtiment (Le Belvédère) est utilisé comme pont pour pouvoir passer au-dessus des rails des trains de la petite ceinture. Ceci est l’explication des grands escaliers extérieurs visibles de chaque côté du bâtiment. Les grands escaliers seront utilisés par les nombreuses personnes qui marcheront sur l’axe majeur du parc et auront la possibilité de traverser les voies ferrées en passant par le pont-restaurant. Il y aura également un passage souterrain au niveau du restaurant pour passer sous les rails.
le Parc Martin Luther King
Le futur restaurant (Le Belvédère) et les bassins


Le Belvédère du Parc Martin Luther-King devait accueillir un restaurant brasserie des fréres Costes mais ces derniers se sont retirés du projet de restaurant.

le Conseil de Paris
En septembre 2017, le Conseil de Paris émet le voeu que la Mairie de Paris viabilise la Forge et le Belvédère.

Le marais


Parc Clichy-Batignolles


Historique: Les terrains Cardinet étaient une réserve de gros gibier pour les chasses royales. A partir des années 1830 et jusqu’à 2000 les terrains Cardinet étaient une gare de marchandises Liée à la gare Saint-Lazare. Le site était occupé par les voies ferrées des marchandises de Batignolles. En 2002 le projet d'espace vert est lancé.  .
Le a été racheté à la SNCF. Parmi les 4 architectes urbanistes proposées, le projet de Jacqueline Osty a été retenu. La première partie du parc avec deux thèmes au niveau de la végétation : printemps et été.

Extension du Parc à 10 ha en 2013. Aux Batignolles il a été décidé de commencer par s'occuper du parc avant de disposer des bâtiments tout autour.



«Pour l'essentiel, nous allons planter des essences forestières symbolisant l'automne et l'hiver, comme le bouleau, construire des aires de jeux pour les enfants et créer un terrain de football ainsi qu'un endroit réservé aux boulistes », précise le cabinet de Fabienne Giboudeaux. Par ailleurs, au niveau du bâtiment de la Forge datant du XIXe siècle, l'architecte du parc François Grether annonce la mise en place «d'une passerelle, qui permettra au public de franchir la petite ceinture ferroviaire », et la naissance «d'un restaurant en concession ». Les entrées est et nord du parc seront alors opérationnelles et les flâneurs pourront profiter de la majeure partie de la plage verte, une grande pelouse dévolue à la détente.


Il s'agira principalement, sur ces derniers 3,5 ha, d'offrir une grande promenade en surélévation. Pour cela, nous sommes forcés d'attendre que tout le reste soit terminé sur la ZAC et, surtout, que la station de métro Cardinet (ligne 14), implantée sous le parc, soit prête à fonctionner.» Une sortie débouchera alors en plein sur le nouveau Martin-Luther-King.

parc Martin Luther-King nord

La partie Nord du Parc Martin Luther-King est réservée aux plantes d'hiver dont les épineux: plantes d'hiver dont épineux

Le Belvédère du parc Martin Luther-King
Le Belvédère du parc Martin Luther-King (photo 2015)


Retour Accueil    Retour    Parc Martin Luther-King partie Nord Suite